Rechercher
  • Pau Arc-en-Ciel 2020

Importante séance de travail à propos de l’hôpital de Pau

Ce mardi 7 janvier, Jean-François Blanco, tête de liste Pau Arc-en-Ciel 2020, participait à une importante séance de travail à propos de l’hôpital de Pau avec Florence Pinsard, cadre hospitalière et responsable du Collectif Hôpital de Pau.


Les conditions de travail du personnel hospitalier sont un enjeux majeur pour la qualité de vie et la sécurité des Paloises et des Palois. Ces femmes et ces hommes qui consacrent leur vie à sauver celle des autres, sont des habitantes et des habitants de Pau et de son territoire, nous leur devons attention et considération.


Mardi 7 janvier, Jean-François Blanco, a rencontré le personnel hospitalier et leurs représentants pour écouter, comprendre et proposer les solutions concrètes que prendra la prochaine municipalité pour les accompagner.



" L’hôpital de Pau est au bord de la rupture et l’angoisse des soignantes, des soignants doit être entendue d’urgence. Il est mis dans l’incapacité de jouer son rôle pour les soins et son personnel souffre de conditions de travail exécrables.

Cette situation se constate au travers de l’importance des lits fermés - par exemple 20 en gériatrie - qui provoque l’augmentation des lits dans les autres services.

Régulièrement, et j’ai moi-même assisté à cette scène ce matin, les responsables du service sont dans l’obligation de refuser les admissions faute de places.

Cet état permanent de tension expose les patients à des risques accrus et les soignants à l’anxiété et au découragement.


La lenteur invraisemblable des titularisations - 7 ans à l’hôpital de Pau - s’ajoutant à la pénibilité et au stress génère le découragement et l’instabilité du personnel de soins.

L’encombrement du service des urgences provoque les mêmes graves conséquences et appelle le recours à des médecins généralistes pour répondre à la demande légitime de soins. La responsabilité du Maire de Pau est de prendre conscience de la gravité de la situation de l’hôpital de Pau et d’agir. Bien entendu, sur le plan politique, en exigeant des moyens pour l’hôpital. Mais, aussi, par la mise en œuvre de solutions rapides.

Cinq mesures s’imposent et guideront mon action :

  1. L ‘intervention pour une nouvelle gestion des ressources humaines renonçant à la précarité et entendant la souffrance du personnel

  2. La création d’une maison de santé , rattachée à l’hôpital, avec des médecins généralistes vers lesquels les urgentistes pourront diriger les patients Les moyens existent : nous devons réorienter les financements en donnant la priorité à la santé publique.

  3. L'organiser avec le personnel et ses représentants, de rencontres de travail, d’échange et d’écoute, au moins une fois par trimestre.

  4. l'utilisation du pouvoir du maire, de présidence du conseil de surveillance pour garantir au personnel hospitalier et à l’ensemble des administrés, la transparence sur les conditions de gestion de l’hôpital. Pour cela, il lui suffira de demander l’accès aux documents concernés (comptables, orientations stratégiques, gestions, investissements, tableau des emplois, etc.) et de rendre public leur contenu systématiquement, dès lors que cela sera légalement possible.

  5. L’écoute du terrain, des conditions de travail réelles, des problématiques réelles et mobiliser toutes les ressources à la disposition du président du conseil de surveillance, pour alerter et se montrer force de proposition."

Jean-François Blanco

Tête de Liste Pau Arc-en-Ciel 2020

0 vue